Plus de 3500 personnes ont visité l’exposition « Psychiatrie : la vérité sur ses abus »

L’exposition « Psychiatrie : la vérité sur ses abus » a eu lieu au Théâtre du Renard à Paris, du 4 au 13 novembre 2011.

Plus de 3500 personnes sont venues la visiter. La Commission des Citoyens pour les Droits de l’Homme a rencontré de nombreuses personnes conscientes des abus psychiatriques, et des dizaines de victimes sont venues apporter leur témoignage.

La Commission des Citoyens pour les Droits de l’Homme

La Commission des Citoyens pour les Droits de l’Homme est une association internationale, présente dans de nombreux pays pour dénoncer les abus psychiatriques. Elle existe en France depuis 1974 et fait beaucoup de sensibilisation auprès des citoyens.

L’association a organisé l’exposition « Psychiatrie, la vérité sur ses abus » au Théâtre du Renard à Paris. Cette exposition a déjà voyagé dans plus de 30 pays afin d’apporter un éclairage nouveau et complet sur la question du respect des Droits de l’Homme en psychiatrie. Des films inédits et chocs sur la réalité de la psychiatrie, et aussi les témoignages de 160 experts et victimes, ont été présentés.

Ouverte pendant 10 jours à Paris, l’exposition a accueilli plus de 3500 visiteurs, un record pour cette exposition en France.

Plus de 3500 personnes ont visité l'exposition  « Psychiatrie : la vérité sur ses abus »

Le cocktail d’inauguration a été effectué le vendredi 4 novembre. Mme Escudier, présidente de la CCDH, le Docteur Marc Girard, ancien expert judiciaire en médicament, et Mme Nguyen, ex infirmière psychiatrique et victime d’un internement abusif, ont chacun présenté l’exposition et les abus psychiatriques dans notre pays. Une cinquantaine de personnes étaient présentes pour assister à cet évènement.

Un colloque a également été organisé le jeudi 10 novembre pour dénoncer la nouvelle loi récemment votée sur les hospitalisations psychiatriques, menaçant les droits et libertés fondamentaux des Français. Depuis sa mise en application le 1er août 2011, n’importe quel citoyen français peut se retrouver interné de force sur décision d’un seul psychiatre. Il peut également être contraint à prendre des drogues psychiatriques à son domicile, et être menacé d’un internement s’il ne suit pas son traitement.

M. Imbert, président de l’AAAVAM, Maître Deneuve, avocate spécialisée en droits des patients, et la présidente de la CCDH, Mme Escudier, ont chacun fait une intervention pour expliquer les dangers de cette nouvelle loi.

Le DVD documentaire de la CCDH « Drogues psychiatriques: médicaments ou menace ? », réalisé l’an dernier sur la situation des abus psychiatriques en France, a été diffusé.

Plus de 70 personnes sont venues assister à ce colloque. Parmi eux, des professionnels de santé, des avocats, des étudiants, et des victimes d’abus psychiatriques. Les discours ont été suivis par un débat avec la salle.

Les abus psychiatriques sont nombreux en France :

  • Plus de 74 000 internements sous contrainte par an (3 à 4 fois plus que l’Italie, l’Espagne ou le Royaume-Uni);
  • Plus de 70 000 séances d’électrochocs (sismothérapies) par an;
  • Plus de 80 000 enfants et adolescents sous antidépresseurs. Les Français sont les plus gros consommateurs de médicaments psychiatriques en Europe.

Grâce à son action de sensibilisation, la Commission des Citoyens pour les Droits de l’Homme a pu sauver des centaines des personnes des abus psychiatriques.

Pour plus d’informations, visitez le site internet de la CCDH www.ccdh.fr, ou contactez nous par téléphone au 01 40 01 09 70 ou au 06 28 06 59 16, ou par email à ccdh@wanadoo.fr